Les 7 causes du vieillissement, la 6e va vous éton…

Commençons par les bases, si vous voulez combattre le vieillissement, il faut d’abord en connaitre les causes. Le bio-gérontologue Aubrey de Grey (une personnalité intéressante, pour en savoir plus aller ici) en a identifié 7,  les voici :

1.     Les mutations nucléaires et épigénétiques cancérigènes

Tout au long de la vie, nos cellules se divisent et lors de ces divisions peuvent survenir de petites erreurs de copies dans l’ADN. Souvent sans aucune conséquence, mais à force de division, les erreurs s’accumulent. Imaginer un texte sur une feuille de papier, photocopiez cette feuille, puis photocopiez la photocopie, puis la photocopie de la photocopie, à la longue, le texte deviendra illisible et bien là c’est un peu pareil.

A chaque extrémité des brins ADN d’une cellule se trouvent les télomères, qui se raccourcissent un peu à chaque division. C’est un peu comme la gomme des pneus d’une voiture, quand les télomères sont trop courts, normalement la cellule se fait hara-kiri, c’est ce qu’on appelle l’apoptose.

Mais parfois, les multiples erreurs dans l’ADN d’une cellule peuvent faire en sorte qu’elle ne s’autodétruise pas. Pire, elle commence à se multiplier de façon incontrôlable et se met à produire de l’énergie à partir du sucre plutôt que de l’oxygène, elle devient cancéreuse !

C’est sans doute pourquoi la probabilité d’avoir un cancer à tendance à augmenter avec le temps.

2.     Les mutations mitochondriales

Les mitochondries sont des organites cellulaires, vestiges de bactéries qui auraient fusionnés avec des cellules il y a des millions d’années pour vivre en symbiose avec elles.

Les mitochondries jouent un rôle important dans la production d’énergie car elles en produisent à partir de l’oxygène, elles ont également leur propre ADN, dit ADN mitochondrial. (qui pour info est toujours transmis par la mère via l’ovule, ainsi, la mère de la mère de la mère de… la mère de la mère de votre mère, doit normalement avoir le même ADN mitochondriale que le vôtre si on met de côté les mutations.)

Des mutations de cet ADN peuvent perturber le bon fonctionnement d’une cellule, elles seraient donc une des causes du vieillissement selon ce bon vieux De Grey.

3.     Les déchets intracellulaires

Le fonctionnement de notre métabolisme qui vise à produire les protéines, permettant notamment la division cellulaire, la production d’hormones etc., implique la création de déchets dans les cellules.

Ces déchets peuvent s’accumuler au fil du temps dans la cellule et l’empêcher de bien fonctionner, voire la faire muter ou mourir, ce qui peut entrainer des maladies liées au vieillissement, comme par exemple la maladie d’Alzheimer, où une agrégation de protéines Tau dans les neurones va entrainer la mort de ceux-ci.

4.     Les déchets extracellulaires

Les cellules peuvent aussi créer des déchets à l’extérieur et encrasser celles-ci. Toujours si on prend la maladie d’Alzheimer, la formation de plaque amyloïde entre chaque neurone serait un exemple de ces déchets extracellulaires, cette plaque dégraderait le fonctionnement des neurones tout comme la protéine Tau. (Une autre hypothèse, ces plaques résulteraient d’une réponse immunitaire des neurones à une inflammation, il y a encore beaucoup à apprendre sur cette maladie)

5.     L’augmentation des liaisons inter-cellulaires

Chaque cellule est liée aux autres via des liaisons protéiques et au fil du temps, le nombre de ces liaisons augmentent. Plus ces connections sont nombreuses, plus les tissus vont perdre en élasticité et en souplesse, ceci explique par exemple pourquoi je n’arrive plus à mettre mon pied derrière la tête comme je le faisais enfant. Cela pourrait également engendrer d’autres problèmes comme la presbytie (où le cristallin durcit en vieillissant)

6.     La sénescence cellulaire

Nous avons vu plus haut que lorsqu’une cellule se divise, ses télomères se raccourcissent. Ceci entrainant sa mort par apoptose pour être ensuite remplacée par d’autres cellules.

Et bien parfois, non, elles ne se divisent plus mais restent là à dysfonctionner et à produire des protéines défaillantes et des substances dangereuses, pouvant provoquer des inflammations. Le diabète de type 2 pourrait être par exemple dû à un souci de sénescence des cellules.

7.     La perte de cellules souches

Les cellules souches sont les cellules indifférenciées capables de produire les cellules spécialisées (cellules musculaires, neuronales, sanguines etc.)

Ces cellules seraient en nombre limité ou ne se remplaceraient que très lentement, ce qui fait qu’à la longue, notre stock de cellules souches diminueraient et on ne pourrait plus produire de nouvelles cellules, ce qui aboutirait une mort inéluctable, quand bien même on aurait une hygiène de vie parfaite, pas de cancer ni de cellules sénescentes, c’est ce nombre limité de cellules souches qui fixerait une limite infranchissable à notre espérance de vie (qui serait apparemment aux alentours de 120-130 ans)

Cercle visqueux et réaction en chaîne

Chacune de ces 7 causes entraine les 6 autres ! Par exemple des cellules sénescentes pourrait produire des déchets extracellulaire et entrainer une réaction inflammatoire, affaiblissant alors le système immunitaire. Celui-ci deviendrait défaillant et n’éliminerait plus les déchets et les cellules cancéreuse comme il faut.

Les cellules cancéreuses à leur tour pourraient créer des déchets. Ces déchets pourraient perturber les cellules saines qui pourraient devenir sénescentes ou cancéreuse et produire des déchets, c’est donc une sorte de réaction en chaine qui commencerait dès l’âge adulte !

Pour combattre le vieillissement, il nous faut cibler ces 7 causes à la fois. Voyons maintenant quelles sont les pistes.

Sources pour aller plus loin : https://en.wikipedia.org/wiki/Aubrey_de_Grey

Une réflexion au sujet de « Les 7 causes du vieillissement, la 6e va vous éton… »

Laisser un commentaire