Combattre le vieillissement, état de la recherche (partie 1/2)

Nous avons en vu précédemment les 7 causes, voyons maintenant quelles pourraient être les pistes thérapeutiques à suivre pour combattre le vieillissement :

1. Les mutations nucléaires et épigénétiques cancérigènes :

Certains chercheurs pensent qu’une des pistes à creuser consisterait à trouver des thérapies pour rallonger les télomères, il existe actuellement des compléments à base de Cycloastragenol par exemple pourrait retarder le vieillissement.
Liz Parrish, CEO de la société biotech BioViva, a dans cette idée, testé sur elle-même une thérapie génique pour accroitre la longueur de ses télomères, vous pouvez la voir sur cette vidéo :

D’autres comme Aubrey De Grey, sont plus sceptiques, le raccourcissement des télomères pourraient non pas être une cause mais une conséquence du vieillissement, agir dessus serait alors inutile. De plus, les cellules cancéreuses ayant de longs télomères, une thérapie de rallongement des télomères pourrait être une mauvaise idée.
Une autre piste consisterait à améliorer la correction des mutations lors des divisions cellulaires, certains organismes tels que les tardigrades ou le rat taupe nu, possèdent des gênes les rendant très résistants à ces mutations, on pourrait utiliser ces gènes pour devenir immunisé au cancer, comme le suggère le scientifique Hashem Al-Ghaili dans cette vidéo :

2. Les mutations mitochondriales :

Agir sur les mitochondries est une piste de plus en plus en vogue, c’est une des principales d’Aubrey De Grey, des études sont en cours sur des traitements capable de limiter les mutations mitochondriales. On a aussi été capable récemment de régénérer des cellules endommagées suite à un manque d’oxygène via une transplantation de mitochondrie !

3. Les déchets intracellulaires :

Ces déchets pourraient être détruits via des enzymes créés par bio-ingénierie, certains antioxydants pourraient également réduire la concentration de déchets dans les cellules.

4. Les déchets extracellulaires :

Une stimulation du système immunitaire permettrait de les éliminer plus efficacement, l’action sur les mitochondries des cellules pourrait par rebond améliorer le fonctionnement de celui-ci et ainsi réduire ces déchets.

5. L’augmentation des liaisons inter-cellulaires :

Des recherches sont en cours sur des enzymes permettant de rompre ces liens, mais attention, il ne faudrait pas en rompre trop non plus.

6. La sénescence cellulaire :

L’activation de gènes d’autodestruction des cellules sénescentes permettrait de réduire leur nombre, une étude faite en 2016 sur des souris a montré qu’en réduisant le nombre de leur cellules sénescente, elles avaient gagné 30% d’espérance de vie en plus et en bonne santé !

7. La perte de cellules souches :

Des thérapies consistant à s’injecter périodiquement des cellules souches cultivées en laboratoire pourraient nous aider à conserver notre jeunesse.
Mel Gibson a ainsi fait passer une petite cure de cellule souche à son papa au Stem Cell Institute, une clinique privée au Panama, il en parle ici :

Bon, c’est bien tout ça, mais pour l’instant, ça reste encore très théorique ou bien seulement testé sur des rats ou des vers élégants et on n’a pas tous plusieurs centaines de milliers d’euros à dépenser au Panama comme l’a fait Mel Gibson.
Néanmoins, il y a tout de même à l’heure actuelle pas mal de choses à faire, accessible à tout le monde combattre le vieillissement, rester en bonne santé et suffisamment lentement pour pouvoir bénéficier des avancées à venir en matière de santé.
Vous l’avez compris, le but c’est de gagner 10 ans de vie en espérant en gagner 20 dans 10 ans, nous allons voir ce qui est à notre portée dans la seconde partie de cet article.

Laisser un commentaire